8 trucs pour sortir de votre zone de confort

Qu’est-ce que la zone de confort ?

Par zone de confort, j’entends tout simplement cette zone où vous vous sentez en pleine maîtrise de vous-même, où vous ne ressentez aucune notion de risque et où règne le business as usual. Cette zone représente une barrière psychologique au-delà de laquelle se trouvent des défis que vous n’êtes pas certains de pouvoir relever avec succès. Cette frontière psychologique est influencée par divers facteurs dont votre ouverture aux nouvelles expériences, votre gout pour la nouveauté et votre tolérance du risque. L’étendue de la zone de confort est donc propre à chaque individu. Certains n’auront aucun mal à s’adresser devant une foule de plusieurs milliers de personnes alors que d’autres redouteront la simple pensée de devoir se présenter devant un petit groupe de personnes.

La bonne nouvelle ici est que chaque personne a le pouvoir d’étendre sa zone de confort. Chaque individu naît et grandit dans un milieu et un contexte uniques qui influencent la définition initiale de notre zone de confort. Jusqu’à l’atteinte de l’âge adulte, le développement de notre zone de confort sera grandement influencé par nos parents et nos proches. Ce n’est que lorsqu’on commence à voler de nos propres ailes que l’on en prend le plein contrôle et où l’on devient l’artisan de sa croissance ou de son statu quo.

Le premier exercice à ce point-ci : évaluez votre propre zone de confort. En êtes-vous satisfait? Est-ce qu’il y aurait place à amélioration? Est-ce qu’il vous vient immédiatement en tête des choses – petite ou grande – que vous n’osez pas faire mais que vous aimeriez faire?

Pourquoi vouloir sortir de sa zone de confort?

Pour répondre à cette question, je citerai le très distingué Docteur Bob Parsons, L.H.D. et fondateur du (controversé) site Go Daddy:

« Once you get out of your comfort zone, you’ll break those imaginary shackles that hold you back. Fact is: all successful people know that security is an illusion. Spending time outside your comfort zone makes you feel alive like never before. 

A sense of accomplishment you’ll experience will boost your confidence and allow you to draw on all the power you have to succeed.

I warn you, spending time outside your comfort zone is addictive. The more you do it, the more you’ll want to do it again and again and again. »

(source: Bob Parsons Vlog, Episode #35 How to grow STEEL BALLS (even if you’re a woman))

AVERTISSEMENT: sortir de sa zone de confort provoquera une montée d’énergie et d’adrénaline suivie d’un sentiment de légère euphorie. Chaque expérience en dehors de votre zone de confort vous donnera le gout de recommencer et d’aller un peu plus loin. L’accumulation de ces expériences augmentera votre créativité, vous donnera des outils et une confiance insoupçonnée. Sortir de sa zone de confort est bénéfique tant au niveau personnel que professionnel. Cela peut être l’élément déclencheur d’un projet entrepreneurial ou de l’évolution de vos fonctions au travail.

Également, d’autres effets secondaires peuvent inclure:

  • une satisfaction personnelle par l’accomplissement de choses inusitées
  • une amélioration de vos capacités
  • une propension à repousser vos limites
  • un élargissement de votre rayon d’action
  • un emploi plus satisfaisant
  • une vie plus remplie

8 trucs pour sortir de votre zone de confort

Inspiré des trucs pour stimuler sa créativité du livre De l’intuition au projet d’entreprise (par Louis Jacques Filion et Claude Ananou, p. 83), voici cinq trucs pour vous pousser en dehors de votre zone de confort. Notez bien que chacun de ces trucs implique soit la nouveauté ou le changement – deux éléments qui vont à contresens du confortable statu quo et de la conformité.

  1. Faites quelque chose que vous n’avez jamais fait auparavant
    Écrivez un blogue, écrivez un livre, apprenez à jouer d’un instrument, apprenez une nouvelle langue, suivez un programme d’exercices! Essayez quelque chose de nouveau durant 30 jours tel que suggéré par Matt Cutts. Ou bien, essayez une activité complètement nouvelle seul, en famille, avec votre conjoint ou entre amis.

  2. Développez votre sens de l’initiative et proposez une idée nouvelle
    Que ce soit au travail, à l’école ou entre amis, proposez cette idée que vous avez en tête depuis longtemps mais que vous n’osez pas avancer par crainte de briser le statu quo­.

  3. Fermez et oubliez pour 7 jours votre téléviseur, Facebook, Google+ et Twitter
    Utilisez le temps gagné pour apprendre quelque chose de nouveau, appeler ou rencontrer un ami que vous avez perdu de vue, sortir dehors, faire de l’exercice ou toute autre chose que vous vous étiez promis de faire mais que vous n’avez pas encore fait parce que vous n’aviez pas le temps.

  4. Prenez la parole
    Si cela n’est pas inné pour vous, donnez-vous le défi de prendre la parole. En classe ou au travail lors d’une réunion, posez une question (pertinente dans le contexte!), énoncez une idée, un commentaire ou une appréciation. Si vous préférez débuter par de plus petits pas, commencez simplement en remerciant votre professeur ou l’hôte de la réunion avant de quitter.

  5. Allez dans des environnements que vous ne fréquentez pas habituellement
    Offrez de votre temps à un organisme de votre quartier, allez suivre un cours de danse, de cuisine, de couture, de théâtre, de tam-tam, etc. Vous pourriez être surpris des rencontres et des apprentissages qui en découleront.

  6. Brisez votre routine
    Mettez de côté votre lecteur MP3 et votre téléphone intelligent et prenez un chemin différent pour vous rendre au travail ou à l’école. Sur votre chemin, prenez le temps d’observer les gens, les maisons, les édifices, les lieux. Réfléchissez à une chose que vous ferez durant la journée qui sera hors de votre zone de confort: offrir un café, des fleurs, un compliment, etc.

  7. Rencontrer des gens qu’on ne connaît pas
    Adressez quelques mots, posez des questions ouvertes et intéressez-vous sincèrement à: un collègue de travail ou d’école à qui vous n’avez jamais parlé, votre chauffeur de taxi ou d’autobus, un mendiant, votre facteur, le commis d’un magasin, le serveur au restaurant, etc. Intéressez-vous aux gens d’autres cultures, d’autres milieux sociaux ou professionnels. Faites-le une fois. Appréciez. Puis recommencez.

  8. Voyagez !
    Qu’il s’agisse d’un court road trip dans un coin encore mystérieux de votre région ou un voyage à l’autre bout du monde, les voyages offrent d’infinies occasions de sortir de sa zone de confort. Nouvelle langue, nouvelles moeurs, nouveaux plats et nouvelles rencontres sont parties intégrantes des voyages. Si le contexte vous le permet, allez vivre à l’étranger. En plus de vous permettre de sortir littérallement de votre zone de confort, Maddux et Galinsky ont récemment démontré le lien entre la créativité et le fait de vivre à l’étranger.

  • Cela permet surtout d’éviter le repli sur soit même ou sa petite zone géographique, tendance naturel il me semble avec l’âge non ? 

    • Anonymous

      Oui cela peut être une tendance naturelle avec l’âge. Je crois tout de même qu’il n’est jamais trop tard et toujours très bon de sortir de sa zone de confort. Je crois qu’avec l’âge, il est important de se garder un minimum actif et justement, ne pas trop se replier sur soit. Je dirais que pour les personnes plus âgées, les points 5 et 7 seraient les plus importants. Ils aideront à rester socialement actif, ce qui sera bénéfique à plusieurs niveaux.

  • Pingback: 10 conseils pour résoudre ses conflits intérieurs | Vivre en harmonie avec soi, les autres, la nature()

  • Pingback: 8 trucs pour sortir de votre zone de confort | ...()