4 trucs pour vaincre la peur, les doutes et l’angoisse

Depuis maintenant plus de deux ans, je vis en dehors de ma zone de confort. Ça fait vraiment un bout que je ne me suis pas senti complètement confortable – et je commence à aimer ça. 

Il parait qu’une image vaut mille mots, alors je vous ai préparé ceci: 

J’ai commencé à sincèrement aimer ça le jour où je me suis aperçu de tout le chemin parcouru et des nouvelles connexions qui se sont créées dans mon cerveau. 

Petit à petit, les sorties de zones s’accumulent. C’est subtil, sur le coup on ne s’en aperçoit pas tant. Avec le recul, je constate que ma manière d’analyser les situations dites “risquées” ou “dangereuses” a grandement changé. 

Pour vous donner une idée, je suis passé de personne timide qui avait peur de faire rire d’elle à personne qui monte sur une scène devant 700 personnes, torse nu, avec une lettre en duct tape collée sur le torse (mais ça, c’est une autre histoire; ne dévions pas du sujet).

Le but de cet article est de partager 4 conseils pour vaincre vos peurs, vos doutes et angoisses.

Ces points ont été inspirés d’une discussion avec un ami – Alexandre Gaudreau pour le nommer, salut Alex!! – qui lui aussi a commencé à sortir de sa zone de confort. Il m’a dit que ça ferait un bon article de blogue, et j’me suis dit “Ben oui! Bonne idée!”. 

La prochaine fois que vous serez confronté à une peur, un doute ou de l’angoisse, pensez à ceci: 

  1. C’est quoi LE PIRE qui puisse arriver? 
    Prenez chaque doute, et demandez-vous: “c’est quoi le pire qu’il puisse arriver?” Mais vraiment LE PIRE. Si la réponse ne met pas votre vie en danger, procédez.
  2. De quoi ai-je peur? 
    Essayez d’identifier de quoi avez-vous peur? Personnellement, durant de nombreuses années, j’avais une peur inconsciente de faire rire de moi. Le jour où j’ai identifié cette crainte et sa source (j’avais alors 28 ans, il n’est jamais trop tard!), ma vie a commencé à changer.

    Pour avoir discuté avec de nombreuses personnes motivées à vivre inconfortablement, les raisons de la peur sont très souvent liées au regard des autres. Ceci dit, rappelez-vous qu’en général, les autres veulent soit notre bien, ou se foutent de nous! 

    Une autre raison très répandue est de ne pas vouloir décevoir un être cher (parent, conjoint/e, enfant, ami/e). À ce moment, un truc pour passer à l’action consiste à aller ouvertement parler à cette personne de l’action que vous souhaitez faire, et de votre peur de la décevoir. Il n’y a aucune garantie que cette conversation soit facile ou fructueuse, la seule garantie est que vous progresserez. 

  3. Une fois que vous aurez surmonté une peur, une nouvelle peur surgira, c’est garanti! 
    La mauvaise nouvelle c’est que les doutes, les peurs et les craintes ne vont JAMAIS arrêter! Ils vont évoluer au fur et à mesure que votre zone de confort s’élargit, mais il y aura toujours des nouveaux doutes/peurs/craintes.

    Notre cerveau est une machine fantastique à trouver des raisons pour lesquelles notre vie pourrait être en danger. C’est simplement un bon vieux réflexe qui a permis à notre espèce de survivre!  

    J’ai appris avec le temps que même les plus grands de ce monde ont des peurs et des doutes encore après avoir fait des millions et avoir eu une tonne de succès. La seule différence c’est qu’ils ont développé l’habitude de confronter leurs peurs et d’avancer malgré tout. 

  4. Le temps est votre ennemi 
    Ne laissez pas le temps à la peur et l’angoisse de prendre place. Plus vous lui laissez du temps, plus elle s’installe bien confortablement et envahit vos pensées. Plus les arguments contre se bâtissent dans notre tête, plus dur il sera de commencer à prendre action!

    Pour aider à couper court la peur, adoptent le dicton: “Commit now and figure out the details later” – ou “Engagez-vous maintenant, et planifiez les détails plus tard”.

    Ou encore, “1, 2, 3, saute dans [la] piscine!” 

    (Source GIPHY)

Vous avez récemment surmonté une peur?

Vous avez d’autres trucs à partager?

Joignez la discussion ci-dessous!

Allez-y, n’ayez pas peur 😉

badum tshhh
(source Giphy)

 

  • Excellent article Tommy!! J’aime bien le dicton qui dit que notre “zone de revenu” est égale à notre “zone de confort”! Un bel incitatif pour pour continuellement l’agrandir!! Continue d’évoluer!! 😉

    • Merci Martin!
      Haha! J’aime aussi! Il y a clairement un fond de vérité dans ce dicton. Je trouve aussi qu’il va bien avec son petit frère de dicton: “Your network is your net worth”. Plus ta zone de confort est grande, plus tu auras de la facilité à faire grandir ton réseau 🙂